Les matériaux nécessaires

Pour faire un jardin japonais, il existe certains outils indispensables, sans quoi, l’effet ne sera pas visible.
Tout d’abord, il faut se doter d’un arbre ou d’un arbuste persistant. Offrant une belle masse de verdure toute l’année, il peut servir de toile de fond. D’ailleurs, il constitue la pièce maîtresse du jardin.

Ensuite, le jardin japonais privilégie beaucoup les conifères. Bien qu’ils soient souvent imposants et difficiles à planter, les Japonais l’apprécient beaucoup. En effet, les conifères marquent la longévité et sont aussi de parfaites décorations. En cas de manque d’espace, il est possible de les adapter en forme miniaturisée, c’est-à-dire en bonsaï. Pour cela, le pin noir ou certaines essences peuvent faire l’affaire.

Par ailleurs, le minéral est aussi important. La plantation ne serait pas un jardin zen sans ces petits rochers qui ornent tout l’environnement. Parmi ceux-là, les galets, les graviers, les sables ratissés et les schistes sont les plus utilisés. En plus d’être esthétiques, ils facilitent aussi l’écoulement de l’eau.
Il faut savoir que l’eau est indispensable. Elle dégage l’apaisement et la détente. De plus, elle ravive l’esprit. En ce qui concerne le jardin, l’eau va traverser sur les différentes roches, formant ainsi une petite rivière.
Les Japonais aiment aussi mettre plusieurs objets symboliques dans leur jardin.

Parmi eux, les lanternes sont les plus utilisées. D’ailleurs, ces dernières peuvent être de grandes dimensions. Les chemins de pierre sont également créés afin de faciliter l’accès dans le jardin. Quant aux mousses et aux fougères, elles rappellent la forêt primitive.

Enfin, un jardin n’en serait pas un sans les plantes qui le décorent. Contrairement aux jardins classiques, les plantes japonaises regorgent surtout d’essences comme celles du lotus ou de l’iris. Un jardin japonais dispose aussi des arbustes japonais tels que les azalées et les arbres, dont le Sequoia Sempervirens.

La disposition d’un jardin japonais

 

Contrairement à d’autres, le jardin japonais est très codifié. La place de chaque élément est spécifique et ne doit pas être négligée. Toutefois, avant d’en créer, il faut d’abord délimiter l’espace à réserver pour le jardin. Pour cela, vous pouvez les marquer par des plantations d’arbustes à feuillage persistant. Vous pouvez aussi placer des panneaux de bambous tout autour.

Ceci fait, vous devez dessiner le plan du jardin. Il est important de mettre un chemin d’alignement et un fond de décor. Il faut également placer les rochers par groupes de 3, en triangle. Il est à noter que les Japonais privilégient les chiffres impairs, que ce soit pour l’aménagement du jardin ou les plantations. Par la suite, placez les différentes plantes une à une, selon leurs formes et leurs feuillages. Enfin, créez un point d’eau.

Si vous ne disposez pas de bassin, il est possible de le remplacer par une fontaine d’eau. Terminez le jardin en mettant tous les petits objets symboliques, favorisant ainsi l’esprit zen et naturel du petit jardin japonais.